Expatriation au Canada : je déménage à Montréal

expatriation au Canada

Déménager à Montréal

 

Coup de cœur de nombreux voyageurs, Montréal est une ville attractive qui associe business, loisirs et modernité, tout en offrant de nombreux espaces verts ou parcs naturels aux alentours pour se ressourcer. Bref le charme du grand air et de la vie citadine à portée de main !

 

S’expatrier au Canada étape par étape

Bien que le Québec soit la seule province du Canada à avoir choisi comme langue officielle exclusive le français, Montréal est une ville très multiculturelle et de plus en plus polyglotte avec un anglicisme qui s’accroît chaque année. De plus, ne vous attendez pas à parler un français de France ! Il va falloir vous adapter au dialecte québécois et autres “char” (voiture), “tabernac”, “affaire”, etc. à découvrir vous-mêmes, mais qui en surprennent plus d’un.

camion Canada

Laissez donc vos préjugés aux placards, car bien que fièrement francophone, il vous faudra vous adapter et ne pas partir en terrain déjà conquis au risque de faire face à de nombreuses déceptions. Le Canada et le Québec en particulier, apparaissent comme un Eldorado pour les Français qui ont le rêve de s’y installer, sans parfois même n’être jamais venus auparavant !  Une expatriation reste une immigration choisie et donc la rencontre avec de nouveaux codes, de nouvelles façons de faire et un petit temps d’observation. Nos amis canadiens ont en effet plus l’esprit nord-américain que français.

Si vous avez le projet de déménager au Canada le mieux est de commencer par vous renseigner sur les modalités pour immigrer. Il y a bien sûr le très attractif PVT, mais la loterie n’est pas toujours gagnante pour tous. Vous pouvez également construire votre projet d’immigration en fonction de votre projet professionnel et être muté au sein de votre entreprise. Quoi qu’il en soit un déménagement international ne s’improvise pas et se prépare des mois en avance. Entre démarches administratives, documents d’immigration, recherche d’un logement, formalités administratives lorsque l’on part de France et organisation de votre déménagement, prenez le temps de plusieurs mois et évitez de vous précipiter.

 

Quelques conseils pour s’installer à Montréal :

  • Beaucoup de français décident de vivre dans le quartier du Plateau Mont-Royal (ou le Plateau) bien souvent sur recommandation d’autres expatriés qui y vivent déjà. Résultat, le Plateau est devenu le quartier français de Montréal. N’hésitez pas au contraire à vous éloigner et à choisir d’autres quartiers pour mieux vous intégrer. Surtout si vous avez le projet de rester plus que temporairement, vous pourrez ainsi plus facilement vous créer un cercle social et d’amis qui ne repartiront pas au bout de 6 mois.
  • Le 1er Juillet est la date officielle des déménagements au Canada ! Si vous vous expatriez, pensez à garder cela en tête, c’est en effet beaucoup plus facile de trouver un logement à cette période de l’année, les baux locatifs étant souvent contractés pour une durée d’un an. Si vous en avez la possibilité, planifiez donc votre expatriation pour un départ au printemps et prenez le temps d’estimer votre coût déménagement, les délais de transport et les formalités douanières.
  • Le marché du travail est dynamique et plus flexible qu’en France, mais il faut garder en tête que les Français n’ont pas la préférence malgré l’ouverture croissante à une immigration francophone. Parler anglais, avoir un profil recherché et la reconnaissance des diplômes est donc une prérogative pour trouver un emploi qui vous correspond et retrouver une même situation. Autrement, il est très facile de tomber dans le piège de la précarité à accumuler les petits jobs.

 

Déménager et s’expatrier au Canada et à Montréal est donc un projet qui se construit comme pour toute immigration. Bien sûr, que vous partiez avec un objectif de découvrir le pays, faire du tourisme ou avec un vrai projet de vie et de vous installer sur place durablement, ne se reflétera pas de la même manière. Mais comme pour tout projet et ce, comme dans la vie en général aussi, il ne faut pas oublier que cela se prépare.

 

vivre au Canada